ACCUEIL

 

 

 

Le billet d’Alain Rémond (Chroniqueur au journal La Croix )

Nous vous soumettons à la lecture ce billet intitulé : Les cinq films d’Alain Rémond et vous pouvez nous laisser  vos commentaires.

Les cinq films

Voici les cinq films qui ont fait le plus d’entrées en France en 2016: Zootopie; Les Tuche 2. Le rêve américain; Vaiana. La légende du bout du monde; Rogue One; et The Revenant. Je lis cette liste et me voilà tout pensif, pour ne pas dire perplexe: je n’ai vu aucun de ces films. Non seulement je ne les ai pas vus, mais je n’ai pas la moindre idée de ce qu’ils racontent. J’adore pourtant le cinéma. .Je vois au moins un film par semaine. J’essaie de me tenir au courant de l’actualité cinématographique. D’où mon interrogation: ai-je bien passé l’année 2016 en France ? Sinon, où étais-je, à l’insu de mon plein gré ? Zootopie,  par exemple, le premier de la liste, a fait 4,78 millions d’entrées-en France.

4,78 millions de spectateurs et moi et moi et moi? J’y pense et puis j’oublie, c’est la vie c’est  la vie, chantait Jacques Dutronc. Ne pas avoir vu Zootopie ne m’empêche pas de dormir. Mais peut-être que  ça devrait. Il a tout de même rapporte 1,024 milliard de dollars dans le monde entier. Et je n’y ai pas contribué pour un centime. Pareil pour les quatre autres films, qui ont rapporté des mille et des cents. C’est le genre de constatations qui font qu’on se sent parfois un peu seul. Comme l’autre jour, dans la salle où j’étais : nous n’étions que deux spectateurs. Les petits ruisseaux font les grandes rivières. Reste que je me demande bien comment je m’y prends pour ne pas voir les films que tout le monde voit. Je dois avoir un don.

 

Le mois du documentaire au VENDELAIS,

                                                       c’est en novembre

L’équipe du Vendelais a retenu et vous propose deux films inédits:

Le jeudi 2 novembre :

L’islam pour mémoire

Un film de Bénédicte Pagnot

D’Ispahan à Sidi Bouzid, en passant par Jérusalem, Cordoue, Dubaï… le  film invite à un voyage en Islam. Islam avec un I majuscule, comme celui qu’Abdelwahab Meddeb a eu à cœur de faire connaître. La réalisatrice prolonge la voie tracée par le poète et intellectuel franco-tunisien aujourd’hui disparu pour qui « une des façons de lutter contre l’intégrisme est de reconnaître à l’Islam sa complexité et ses apports à l’universalité ». Une navigation entre passé et présent, histoire et politique, musique et poésie.

le jeudi 16 novembre :

Circassiens

Un film de Jeanne Nouchi, Marion Verlé
Les amours naissent et se brisent dans les coulisses du cirque Medrano, tandis que la troupe traverse la France.
Alors que les acrobates Wang Yang et Mia forment un couple passionnel, un changement dans la programmation du spectacle bouleverse leur équilibre. Laurent l’administrateur tente de renouer avec sa femme qu’il avait quittée un an auparavant pour rejoindre la troupe. Sarah, la dresseuse de tigres, est en instance de divorce et craint qu’on lui retire la garde de son fils…
Dans ces situations aux apparences communes, le cirque se révèle comme un arbitre impartial, instaurant un climat de précarité amoureuse. Les déplacements, les changements de numéro, la vie en communauté agissent à la fois comme un stimulant et un frein relationnel.
Entre deux représentations, nous découvrons la réalité complexe d’un huis clos à ciel ouvert ; d’une routine en perpétuel mouvement où rien n’est acquis.
Loin de notre monde sédentaire et de sa course au confort, la précarité d’une vie itinérante nous éclairerait elle sur la nature même de l’amour : insaisissable, paradoxal et éphémère… ?

 Et pour suivre la 12ème édition de Ciné-Campagne

                                      du 23 novembre au 3 décembre.

Nous pouvons déjà vous donner un avant goût de cette 12ème édition.

  • Notre pain quotidien
  • La fronde des foulards noirs
  • Petit paysan
  • Les réfugiés de Saint Jouin, le dernier film de la marraine du Vendelais, Ariane DOUBLET

laissons un peu de suspens     …….. la suite de la programmation   à découvrir  dans cette page très  prochainement . A surveiller  !!!!!!

 

Les sorties en salle du mercredi 18 octobre 2017

 

The Square

de Ruben Östlund

“ Dans la suffocation que provoque le Square, le rire châtie les hommes et leurs rapports aux autres : l’entreprenant Östlund brille à Cannes!

L’Assemblée

de Mariana Otero

“ Montrer l’union populaire, et l’envie de révolution citoyenne, c’est inédit! La non prise de position et la decontextualisation, l’est aussi ”

La Belle et la Meute

de Kaouther Ben Hania

Laissez bronzer les cadavres

de Hélène Cattet et Bruno Forzani

“ Série B qui se laisse apprécier même si le film, avec son style m’as-tu vu, tourne un peu à vide. Le risque d’insolation n’est pas loin ” 3 août 2017

Le Monde secret des Emojis

de Anthony Leondis
De ces Illusions cellulaires, le processeur surchauffe: un peu comme un Note 7 qui vous explose sa morale défectueuse au visage. Hard Reset ” Lire l’article complet

Les Nouvelles Aventures de Cendrillon
de Lionel Steketee
C’est l’anniversaire de Julie mais elle semble être la seule à s’en souvenir… Jusqu’à ce que Marco, l’homme qu’elle aime secrètement, l’appelle et lui annonce qu’il va passer chez elle pour lui déposer son fils car la baby-sitter a eu un contretemps. Julie est effondrée, tout le monde la considère comme une boniche. Seule avec ce petit garçon, particulièrement odieux, Julie décide de lui raconter l’histoire de Cendrillon… enfin presque. Julie se transposera en Cendrillon et Marco en beau Prince. De nombreux aller-retours entre le conte et la réalité viendront ponctuer le récit que le petit garçon fera évoluer au gré de ses humeurs sans oublier d’humilier Julie au passage. Mettant en parallèle son histoire personnelle, Julie va comprendre à quel point elle était amoureuse d’une chimère et qu’elle ne voyait pas celui qui était fait pour elle.

Bricks
de Quentin Ravelli
Des carrières d’argile abandonnées aux crédits immobiliers impayés, les briques espagnoles incarnent le triomphe puis la faillite économique d’un pays. Usines qui ferment la moitié de l’année, ville-fantôme curieusement habitée, guerre populaire contre les expropriations orchestrées par les banques : suivre le parcours d’une marchandise – les briques – donne un visage à la crise et dessine les stratégies individuelles ou collectives qui permettent de la surmonter.

Knock

Le vent dans les roseaux
de Arnaud Demuynck
Eliette, une petite fille de huit ans, vit dans un pays où le roi a interdit la musique. Un troubadour venu d’Orient s’y fait confisquer ses instruments. Mais il est peu enclin à la servitude et rencontre Eliette qui a sculpté en cachette une flûte dans un roseau sauvage. Eliette et le troubadour se lient d’amitié. Ensemble ils vont mener le peuple à se libérer de la tyrannie. Cette histoire donne toute sa tonalité au long métrage Le Vent dans les roseaux (62 minutes) dans lequel La Chouette du cinéma, une présentatrice qui s’adresse aux enfants dans le public, offre cinq aventures autour de la liberté, avec des musiques originales et des héroïnes surprenantes.

My Little Pony
de Jayson Thiessen
Quand le menaçant Storm King envahit Canterlot avec le plan de voler la magie aux poneys, le futur même d’Equestria est en danger. Cette aventure inédite embarque les poneys à chercher du secours dans un voyage héroïque et plein d’actions, au-delà des frontières de leurs foyers, à travers les montagnes magiques, les mondes sous-marins, et même dans un flamboyant bateau pirate volant.

Zombillénium

    Le Voyage de Ricky
de Toby Genkel et Reza Memari

Orphelin à la naissance, Richard croit dur comme fer qu’il est une cigogne, comme tous les membres de sa famille d’adoption. Mais quand arrive le moment de la migration, ces derniers doivent lui avouer la vérité : Richard n’est qu’un petit moineau, qui ne survivrait pas au long voyage vers l’Afrique. Ils doivent donc partir sans lui. Abandonné dans la forêt, Richard reste déterminé à prouver aux yeux de tous qu’il est une vraie cigogne. C’est ainsi qu’avec l’aide d’Olga, une chouette excentrique flanquée de son ami imaginaire, et de Kiki, un perroquet narcissique chanteur de disco, il entame son propre voyage vers le Sud, périlleux et semé d’embuches…


 Se faire du bien avec des films

c’est la filmothérapie ! Connaissez vous cette nouvelle thérapie… à pratiquer sans modération au VENDELAIS  uniquement pour le prix d’un billet de cinéma !!!! Pour de plus amples informations consultez « Filmothérapie » et lisez les conseils de Philippe Durant sur les 52 films qui font du bien. Historien du cinéma, Philippe Durant étudie le septième art depuis plus de trente ans. Considéré comme le spécialiste de Michel Audiard, Jean-Paul Belmondo, Lino Ventura et quelques autres, il a aussi écrit des ouvrages sur James Bond, la boxe au cinéma et le théâtre tout en réalisant des documentaires sur le monde des images animées.
A voir:

      • Pour vaincre une déception amoureuse : Love actually de Richard Curtis
      • Offrir le meilleur de soi même : Sept vies de Gabriele Muccino
      • Sortir du doute : Sur la route de Madison de Clint Eastwood
      • Réfléchir aux liens familiaux : Le premier jour du reste de ta vie de Rémi Bezançon

Etc.

Vous pouvez nous laisser un commentaire (en bas de page) et réagir sur la programmation et les différents événements qui se déroulent au Vendelais.
Nous ne manquerons pas de vous répondre.

 

Laisser un commentaire