ACCUEIL

Reprise de vos programmes

Jeudi 20 août 2020

A bientôt

Le Festival de Cannes présente sa sélection 2020, malgré l’absence de manifestation

Privée de festival sous sa forme habituelle, Cannes livre néanmoins sa sélection de 56 films distingués parmi les 2 067 longs-métrages visionnés par ses organisateurs.

Festival de Cannes 2020 :
Léa Seydoux, Kad Merad,
Kate Winslet… Découvrez les 56 films
de la sélection officielle

56 films, dont 5 comédies
  • Les fidèles (déjà venus au moins une fois en Sélection officielle)

The French Dispatch, de Wes Anderson

Eté 85, de François Ozon

Asa ga Kuru (True Mothers), de Naomi Kawase

Lovers Rock, de Steve McQueen

Mangrove, de Steve McQueen

Druk (Another Round), de Thomas Vinterberg

ADN (DNA), de Maïwenn

Last Words, de Jonathan Nossiter

Heaven : To The Land of Happiness, d’Im Sang-soo

El olvido que seremos, de Fernando Trueba

Peninsula, de Yeon Sang-ho

In the Dusk (Au crépuscule), de Sharunas Bartas

Des hommes, de Lucas Belvaux

The Real Thing, de Koji Fukada

  • Les nouveaux venus

Passion simple, de Danielle Arbid

A Good Man, de Marie-Castille Mention-Schaar

Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait, d’Emmanuel Mouret

Souad, d’Ayten Amin

Limbo, de Ben Sharrock

Rouge (Red Soil), de Farid Bentoumi

Sweat, de Magnus von Horn

Teddy, de Ludovic et Zoran Boukherma

February (Février), de Kamen Kalev

Ammonite, de Francis Lee

Un médecin de nuit, d’Elie Wajeman

Enfant terrible, d’Oskar Roehler

Nadia (Butterfly), de Pascal Plante

Here We Are, de Nir Bergman

  • Un film à sketches

Septet : The Story of Hongkong, d’Ann Hui, Johnnie To, Tsui Hark, Sammo Hung, Yuen Woo-Ping, Patrick Tam et Ringo Lam

  • Premiers films

Falling, de Viggo Mortensen

Pleasure, de Ninja Thyberg

Slalom, de Charlène Favier

Casa de antiguidades (Memory House), de Joao Paulo Miranda Maria

Broken Keys (Fausse note), de Jimmy Keyrouz

Ibrahim, de Samir Guesmi

Beginning (Au commencement), de Dea Kulumbegashvili

Gagarine, de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh

16 printemps, de Suzanne Lindon

Vaurien, de Peter Dourountzis

Garçon chiffon, de Nicolas Maury

Si le vent tombe (Should The Wind Fall), de Nora Martirosyan

John and The Hole, de Pascual Sisto

Striding into The Wind (Courir au gré du vent), de Wei Shujun

The Death of Cinema and My Father Too (La Mort du cinéma et de mon père aussi), de Dani Rosenberg

  • Documentaires

En route pour le milliard (The Billion Road), de Dieudo Hamadi

The Truffle Hunters, de Michael Dweck et Gregory Kershaw

9 jours à Raqqa, de Xavier de Lauzanne

  • Comédies

Antoinette dans les Cévennes, de Caroline Vignal

Les Deux Alfred, de Bruno Podalydès

Un triomphe (The Big Hit), d’Emmanuel Courcol

L’Origine du monde, de Laurent Lafitte

Le Discours, de Laurent Tirard

  • Films d’animation

Aya to Majo (Earwig and The Witch), de Goro Miyazaki

Flee, de Jonas Poher Rasmussen

Josep, d’Aurel

Soul, de Pete Docter

 

ET SI ON REGARDAIT UN COURT MÉTRAGE…

au 31ème jour de confinement !!!

La kermesse en 1988 à Châtillon en Vendelais avec une troupe de funambules : Les Orsola  Film réalisé par Joseph Douard.

Les Orsola sont funambules de père en fils depuis trois siècles. Cette famille, installée dans le Pays de Redon, se raconte dans un livre, publié en 2008 et réédité cette année.

Il faut dire que ces acrobates trompe-la-mort forcent le respect. À plusieurs dizaines de mètres de hauteur, souvent sans filet, ils réalisent des prouesses. Parfois au péril de leur vie, à l’instar de l’oncle de Jeannot, qui s’est tué à Fécamp en 1952. « À quelques mètres de hauteur, on a peur. Puis, plus on avance, plus on prend du courage. C’est la seule façon de s’en sortir. Sans compter qu’il faut tenir la forme ! Ne pas boire, ne pas fumer » explique-t-il.

Une adrénaline grisante qui se transmet de père en fils. Les arrière-petits-enfants de Jeannot, Tony et Massimiliano, tournent partout en France mais ne pratiquent plus seulement le funambulisme, réservé aux grands espaces extérieurs. « Les équilibristes sur les places publiques, ce n’est plus d’actualité. Maintenant, on travaille sous chapiteau, en intérieur. Les frères Orsola pratiquent tous les arts du cirque, cela fait plusieurs cordes à leur arc ! » affirme Jocelyne Castex-Orsola.

 

Un nouveau classique du court métrage : Le batteur du Boléro réalisé en 1992 par Patrice Leconte et interprété par Jacques Villeret.

Petit film étourdissant au dispositif des plus simples, c’est l’occasion d’apprécier la finesse du jeu de l’acteur dans un plan séquence de 8 minutes. Et puis c’est un peu de musique pour égayer la journée…

 

Un autre court métrage

La Cinémathèque française est fermée depuis le 13 mars. Depuis un peu plus de trois semaines, vous êtes encore plus nombreux que d’habitude à vous rendre sur cinematheque.fr pour y découvrir des leçons de cinéma et des conférences, des sites et des articles consacrés à nos expositions et rétrospectives, sans oublier les trésors de nos collections. À ce corpus pédagogique et documentaire, reflet de la richesse de notre programmation et de la vitalité de notre action culturelle, s’ajoute aujourd’hui la plateforme des collections films de la Cinémathèque, sobrement intitulée « Henri », pour Henri Langlois, notre père fondateur. Manière de rappeler que si les grands films de l’histoire du cinéma peuvent se regarder aujourd’hui sur ordinateur et en VOD, c’est parce que Langlois et quelques autres ont commencé par les sauver de la décharge, avant de les programmer, inlassablement, sans se soucier des modes et du temps qui passe.

Cette mise en ligne d’une infime partie de notre collection, celle dont nous possédons les droits de diffusion, répond bien sûr à un contexte très particulier, l’épidémie de Covid-19 et le confinement, mais aussi à la volonté de diffuser le plus largement possible quelques pépites méconnues du patrimoine cinématographique. Très attachée à la projection et à l’émotion partagée dans une salle, la Cinémathèque poursuit ainsi sa mission de transmission et de découverte.

Tous les soirs, à 20h30 et à cette adresse, nous vous proposerons donc un film parmi ceux que la Cinémathèque a restaurés au cours des vingt dernières années. Le site s’enrichira ainsi quotidiennement de merveilles, souvent rares, voire inédites, qui resteront disponibles jusqu’au retour des beaux jours, quand nos salles pourront rouvrir.

Soyez les bienvenu·e·s sur Henri, la quatrième salle de la Cinémathèque française !

Frédéric Bonnaud
Directeur général

 

 

En attendant de retrouver le chemin de votre salle, Le Vendelais vous suggère un clic ici pour  vous permettre de vous évader un moment durant cette période de confinement et de vous assurer une pause culturelle…bonne visite ou bien allez du côté de la BNF et  faites de bonnes lectures ici

 Prochaine rencontre-débat

(après le déconfinement !)

Pour  préparer cette rencontre nous vous conseillons de lire
ce document en cliquant ici
  (un article de Kultur Bretagne)

Plogoff
(des pierres contres les fusils)


Rencontre avec le collectif Stop au nucléaire.

Le réseau Shelburn

 

rencontre avec un acteur du film : Eric Simonin

lire le dossier de presse ici

 

 

La programmation du 11 mars au 7 avril 2020

  • appel de la foret
  • birds
  • cas richard
  • chat
  • cinema
  • degaulle
  • deux
  • en avant
  • la bonne epouse
  • la cravate
  • papi sitter
  • PETI PAYS
  • plogoff
  • css slider
  • un divan
responsive slider by WOWSlider.com v9.0

 

Clap de fin de la saison cinématographique 2018/2019.
Partage convivial entre les bénévoles
Vendredi 5 juillet 2019

  • DSC_0163 (FILEminimizer)
  • DSC_0129 (FILEminimizer)
  • DSC_0130 (FILEminimizer)
  • DSC_0131 (FILEminimizer)
  • DSC_0132 (FILEminimizer)
  • DSC_0133 (FILEminimizer)
  • DSC_0134 (FILEminimizer)
  • DSC_0135 (FILEminimizer)
  • DSC_0136 (FILEminimizer)
  • DSC_0137 (FILEminimizer)
  • DSC_0138 (FILEminimizer)
  • DSC_0139 (FILEminimizer)
  • DSC_0140 (FILEminimizer)
  • DSC_0141 (FILEminimizer)
  • DSC_0142 (FILEminimizer)
  • DSC_0143 (FILEminimizer)
  • DSC_0144 (FILEminimizer)
  • DSC_0145 (FILEminimizer)
  • DSC_0146 (FILEminimizer)
  • DSC_0147 (FILEminimizer)
  • DSC_0148 (FILEminimizer)
  • DSC_0149 (FILEminimizer)
  • DSC_0150 (FILEminimizer)
  • DSC_0151 (FILEminimizer)
  • DSC_0152 (FILEminimizer)
  • DSC_0153 (FILEminimizer)
  • DSC_0154 (FILEminimizer)
  • DSC_0155 (FILEminimizer)
  • DSC_0156 (FILEminimizer)
  • DSC_0157 (FILEminimizer)
  • DSC_0158 (FILEminimizer)
  • DSC_0159 (FILEminimizer)
  • DSC_0160 (FILEminimizer)
  • http://wowslider.com/
  • DSC_0162 (FILEminimizer)
wowslider.net by WOWSlider.com v8.7

Le VENDELAIS fête l’été avec ses bénévoles

  • DSC03841 (FILEminimizer)
  • DSC03798 (FILEminimizer)
  • DSC03799 (FILEminimizer)
  • DSC03803 (FILEminimizer)
  • DSC03804 (FILEminimizer)
  • DSC03805 (FILEminimizer)
  • DSC03806 (FILEminimizer)
  • DSC03807 (FILEminimizer)
  • DSC03808 (FILEminimizer)
  • DSC03810 (FILEminimizer)
  • DSC03811 (FILEminimizer)
  • DSC03814 (FILEminimizer)
  • DSC03816 (FILEminimizer)
  • DSC03818 (FILEminimizer)
  • DSC03819 (FILEminimizer)
  • DSC03820 (FILEminimizer)
  • DSC03821 (FILEminimizer)
  • DSC03821
  • DSC03823 (FILEminimizer)
  • DSC03825 (FILEminimizer)
  • DSC03826 (FILEminimizer)
  • DSC03827 (FILEminimizer)
  • DSC03828 (FILEminimizer)
  • DSC03830 (FILEminimizer)
  • DSC03831 (FILEminimizer)
  • DSC03832 (FILEminimizer)
  • DSC03833 (FILEminimizer)
  • DSC03834 (FILEminimizer)
  • DSC03835 (FILEminimizer)
  • DSC03836 (FILEminimizer)
  • DSC03837 (FILEminimizer)
  • http://wowslider.com/
  • DSC03840 (FILEminimizer)
bootstrap slider by WOWSlider.com v8.7

 

Le Vendelais était présent au forum des associations qui s’est déroulé
le samedi 23 juin 2018.

Si vous avez envie de venir partager avec nous cette expérience et de trouver une ambiance chaleureuse, conviviale au sein de notre association en tant que caissiers ou caissières, projectionnistes……venez  vite nous rejoindre.

  • DSC03772 (FILEminimizer)
  • DSC03757 (FILEminimizer)
  • DSC03758 (FILEminimizer)
  • DSC03759 (FILEminimizer)
  • DSC03760 (FILEminimizer)
  • DSC03761 (FILEminimizer)
  • DSC03764 (FILEminimizer)
  • DSC03765 (FILEminimizer)
  • wowslider.com
  • DSC03767 (FILEminimizer)
wowslideshow by WOWSlider.com v8.7

Les animations en février 2018 en images

  • DSC_0484 (FILEminimizer)
  • DSC_0465 (FILEminimizer)
  • DSC_0466 (FILEminimizer)
  • DSC_0467 (FILEminimizer)
  • DSC_0468 (FILEminimizer)
  • DSC_0469 (FILEminimizer)
  • DSC_0470 (FILEminimizer)
  • DSC_0471 (FILEminimizer)
  • DSC_0472 (FILEminimizer)
  • DSC_0473 (FILEminimizer)
  • DSC_0474 (FILEminimizer)
  • DSC_0475 (FILEminimizer)
  • DSC_0476 (FILEminimizer)
  • DSC_0477 (FILEminimizer)
  • DSC_0478 (FILEminimizer)
  • DSC_0479 (FILEminimizer)
  • DSC_0480 (FILEminimizer)
  • DSC_0481 (FILEminimizer)
  • cssslider
  • DSC_0483 (FILEminimizer)
wowslider.net by WOWSlider.com v8.7

Le Vendelais vous recommande :

Ce site a été imaginé par deux parents soucieux d’obtenir de bonnes informations sur ce qui était montré à leurs trois enfants. Une enseignante du primaire (CIN-CYP1) et un éducateur social travaillant avec des adolescents en situation de crise.

 

 

 

 

 Que paie-t-on exactement quand on achète une place de cinéma ?

 

 

La TVA : Taxe sur la valeur ajoutée, c’est l’impôt indirect que tout le monde connaît.

La TSA : Taxe spéciale additionnelle. La TSA est d’une importance capitale pour le cinéma Français. Cette taxe est reversée directement au CNC (centre national de la cinématographie). C’est grâce à cette taxe que le CNC finance ses aides et subventions (avance sur recette, aide à l’écriture etc..)

 La SACEM : La société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique gère les droits d’auteurs. Le pourcentage d’une place de cinéma est donc reversé à la SACEM qui ensuite reverse les droits à chacun des ayants droits.

 Se faire du bien avec des films

c’est la filmothérapie ! Connaissez vous cette nouvelle thérapie… à pratiquer sans modération au VENDELAIS  uniquement pour le prix d’un billet de cinéma !!!! Pour de plus amples informations consultez « Filmothérapie » et lisez les conseils de Philippe Durant sur les 52 films qui font du bien. Historien du cinéma, Philippe Durant étudie le septième art depuis plus de trente ans. Considéré comme le spécialiste de Michel Audiard, Jean-Paul Belmondo, Lino Ventura et quelques autres, il a aussi écrit des ouvrages sur James Bond, la boxe au cinéma et le théâtre tout en réalisant des documentaires sur le monde des images animées.
A voir:

      • Pour vaincre une déception amoureuse : Love actually de Richard Curtis
      • Offrir le meilleur de soi même : Sept vies de Gabriele Muccino
      • Sortir du doute : Sur la route de Madison de Clint Eastwood
      • Réfléchir aux liens familiaux : Le premier jour du reste de ta vie de Rémi Bezançon

Etc.

Vous pouvez nous laisser un commentaire (en bas de page) et réagir sur la programmation et les différents événements qui se déroulent au Vendelais.
Nous ne manquerons pas de vous répondre.

 

 

Laisser un commentaire